Bivouac dans le parc de la Vanoise (Jour 2)

Pour ce deuxième jour, quoi de mieux que de se réveiller à 2350 m d’altitude, d’ouvrir sa tente, et de découvrir un soleil radieux illuminant les sommets avoisinant ! Bien qu’hier soir, le soleil n’était pas au rendez vous, ce matin, nous sommes servis.

Le col d’Aussois

Après un petit déjeuner avec vue sur la vallée et sous le soleil rayonnant depuis presque 3 h, il est maintenant venu le temps pour nous de plier la tente et de repartir dans notre périple.
L’objectif de ce matin, le col d’Aussois à 2950m d’altitude. Il ne nous manque plus qu’à prendre de l’eau à la fontaine et nous serons près pour l’ascension.

Le plein d’eau terminé, les chaussures aux pieds et les sacs bien accrochés, nous voilà prêt pour attaquer ce col. Indiqué à 2 h de marche pour 3 km 300 et 600 m de dénivelé, nous sommes partis.

Bien que la montée commence doucement sur le premier kilomètre, la suite se complique rapidement.

Après 1 h 20 de grimpette, nous arrivons enfin à la croix. De ce point, il nous est possible de voir la vallée par laquelle nous sommes arrivés, mais également notre objectif, le col qui se trouve maintenant à quelques centaines de mètre. Nous sommes déjà a 2900 m d’altitude. La fin est proche !!

Il nous aura fallu 15 minutes pour rejoindre le fameux col. Cette petite ascenssion matinale, bien qu’assez raide, nous amène sur une vue imprenable sur l’autre vallée et surtout sur le Mont Blanc. Nous en profitons alors pour faire une pause, manger quelques fruits secs et surtout profiter du lieu et du paysage. De cet endroit, il est alors possible soit de revenir sur nos pas pour rejoindre Aussois, soit de continuer pour redescendre sur l’autre versant (direction Pralognan-la-Vanoise).

Pour notre part, nous reprenons la descente pour pique-niquer au refuge du Fond D’aussois avant de retrouver le village d’Aussois en fin d’après-midi.

Sur notre chemin, un défi nous attendait ! Sauver un rocher qui allait tomber. Coralie, à donc jouer de sa force pour la remettre en place 🙂

Après une petite heure de descente, de rigolade, et ce petit sauvetage, nous voilà de retour au refuge du Fond d’Aussois avec le ventre vide.

Une pause s’impose

Nous arrivons au refuge pour 12 h 45, la plupart des places à l’extérieur sont prises. On comprend pourquoi avec ce soleil radieux. Il est possible de pique-niquer, mais également de commander un repas directement sur place. La carte est variée et comblera tout le monde: Salade composée, fromage et charcuterie de pays, gâteaux à base d’ingrédient locaux et de saison… Il y en a pour tous les goûts.
Pour notre part ce sera une bière (on vous en a déjà parlé dans le précédent article et comme elles sont si divines, nous en avons profité pour prendre une seconde tournée) et notre propre repas composé de pain, saucisson, chips, pâté de campagne…

Nous reprenons nos forces, au soleil, avec une bonne dizaine d’autres randonneurs. Cependant, sous le soleil et en montagne, le temps passe vite, trop vite… Il nous reste tout de même 14 km pour revenir à notre voiture. Il est donc l’heure de reprendre la descente.

La descente

Par rapport à hier, nous avons opté pour l’autre coté des lacs, afin de faire une boucle et surtout de découvrir d’autres paysages. La descente se déroule tranquillement, sur un petit chemin à travers champs, puis un sentier typé 4×4 le long du premier lac.

Une fois passé le premier barrage, le chemin reprend après 400 m de route et longe le deuxième lac. Nous en profitons pour le traverser à pied et pour observer la vue d’ici.

La descente finie par des champs et un chemin 4×4 sur presque 3 km, avant une petite montée pour revenir au village d’Aussois.

C’est ainsi que se termine cette randonnée sur deux jours dans le parc naturel de la Vanoise. Après 30 km et presque 2000 m de dénivelé, nous apercevons notre voiture. Signe que c’est la fin de cette aventure et surtout de ce magnifique week-end. Il nous faut maintenant reprendre la route, demain, c’est boulot !

  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire