Dormir dans un igloo

Qui n’a jamais eu envie de vivre dans la maison de Pingu ? Mais si rappelle-toi de ce petit pingouin en pâte à modeler qui jouait sur sa banquise et qui vivait avec sa famille … dans un igloo. Tu l’as bien compris, nous allons te parler d’igloo et pas de pingouin, mais plus qu’un igloo nous allons te parler d’une expérience autour de cet habitat: dormir dans un igloo. Par contre, si tu souhaites un tuto pour savoir comment construire un igloo tu n’es pas au bon endroit car ce n’est pas le sujet du jour.

Découverte de l’igloo

L’hiver dernier, nous avions eu la chance de passer une soirée et une nuit dans un igloo installé sur les pistes de la station de Chamrousse grâce à Black Sheep Igloo.

Après 10 minutes de marche en partant du parking de la station, nous rejoignons le lieu de notre soirée. Quelques personnes sont déjà sur place, car en effet nous ne serons pas seuls ce soir mais plusieurs à partager cette expérience glaciale. 

Ne t’attends pas à voir un magnifique igloo demi sphérique en glaçon mais plutôt à la maison d’un hobbit en neige et glace. Curieux que nous sommes, nous partons à la découverte de cet igloo qui ressemble vraiment à une maison.

 

Derrière la porte d’entrée en bois, un long couloir apparaît avant d’arriver dans la salle de vie où les repas sont servis. Vient ensuite un couloir desservant plusieurs chambres, allant du dortoir à la chambre familiale. Ne cherche pas les toilettes à l’intérieur de l’igloo, il n’y en a simplement pas ! Ne t’en fais pas, tu n’iras pas faire tes besoins derrière un sapin les pieds dans la neige, les toilettes sont dans un mini igloo à l’extérieur. Il faut savoir que ce n’est pas simplement un igloo mais une oeuvre d’art en général, car les murs sont habillés de sculptures de glace où l’on y retrouve des personnages et des animaux. 

Après avoir choisi notre chambre, où surprise une bouteille de champagne nous attendait dans son seau de glace, nous découvrons nos lits et plus particulièrement les sacs de couchage. Il faut savoir qu’au début notre première impression était de se dire que nous allions avoir très froid et qu’il était inenvisageable (surtout pour Coralie) de dormir sous de la glace mais notre appréhension s’est rapidement dissipée lorsque nous découvrons que les sacs de couchage mis à disposition sont prévus pour des températures extrêmes. 

Le repas dans l’igloo

Une fois l’ensemble des participants arrivé, un verre de vin chaud de bienvenue nous attend et nous le savourons bien au chaud autour du feu de camp avec vue sur la ville de Grenoble sous la nuit tombante. 

 

Une fois l’apéritif savouré, nous nous installons aux tables placées dans l’igloo pour passer aux choses sérieuses : la fondue !

Assis juste à côté du bar de glace et sur les peaux de bêtes, nous attendons la fondue avec impatience mais histoire de nous faire patienter, nous dégustons d’abord un velouté aux légumes (pour avoir meilleure conscience) ! La fondue arrive et nous prenons conscience du moment inoubliable que nous sommes en train de vivre. Qui aurait pu dire un jour que nous tremperons des morceaux de pain dans une fondue savoyarde, sous un igloo, entouré de personnes inconnues que nous prenons le temps de découvrir pour une soirée. 

Pour digérer un peu et avant de prendre le dessert, nous retournons à l’extérieur de l’igloo pour découvrir la nuit étoilée qui s’offre devant nos yeux. 

Une fois le repas terminé, place à la nuit et là c’est une autre histoire. En effet le passage de la tenue de montagne à la tenue de nuit se fait dans la rapidité et la difficulté car mine de rien on est quand même dans un igloo 🙂 

Nous nous plongeons dans les sacs de couchage et s’endormons au bout de quelques minutes. A 23h extinction des feux avec l’arrêt du groupe électrogène, eh oui nous sommes quand même dans un igloo sur des pistes de ski !

Le réveil dans l’igloo

Le lendemain matin nous nous réveillons, pas comme si nous avions dormi dans un hôtel 5 étoiles, mais avec des étoiles plein les yeux pour l’expérience vécue. 

Un petit déjeuner pour reprendre des forces et se remettre de nos émotions, nous repartons sous un grand soleil dans la vallée grenobloise avec encore l’impression d’être des esquimaux. Encore merci à Black Sheep Igloo pour cette expérience.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *