Randonnée au lac blanc en Belledonne

Avec le beau temps qui s’installe, et la fonte des neiges, nous vous proposons l’une de nos randonnées coup de cœur de l’an dernier : le fameux lac Blanc en Belledonne. Cette rando trouvera sûrement sa place dans votre check-list ! Une belle randonnée, un peu sportive tout de même, mais au paysage qui vaut vraiment le déplacement et le mal de cuisses :). En effet, il faut compter 1100 m de dénivelé environ pour 13 km aller-retour.

 

Départ du Col du Pré Long en direction du Refuge Jean Collet

Le départ de cette très belle randonnée se situe au parking du col du Pré Long au dessus de Saint Mury Monteymond. Selon la journée et l’affluence, il se peut que les places soient limitées. Si vous aimez randonner tranquillement, n’hésitez pas à partir tôt ou en fin de journée car le Lac Blanc est une randonnée assez longue et  fréquentée.
Une fois arrivé au parking, il est temps de partir. Il suffit de suivre le panneau indiquant le Lac Blanc (qui se trouve à environ 8 km).

Le chemin commence doucement en sous bois avant de rejoindre la piste forestière jusqu’au parking de la Souillé. Une fois à ce niveau là, il faut prendre le large chemin derrière la barrière en suivant le GR549A.

La piste assez large commence doucement mais va rapidement se rétrécir pour se transformer en un petit chemin bien agréable dont la pente va progressivement augmenter en suivant la direction du Refuge Jean Collet. Une bonne partie de cette première portion se déroule en sous bois, mais il ne vous tardera pas de sortir de cet environnement pour découvrir un cadre exceptionnel !

Après quelques kilomètres parcourus en sous-bois, sur un chemin de plus en plus pierreux, nous débouchons sur un cirque traversé par la passerelle du Mousset. Un cadre majestueux notamment lorsqu’il est fleuri !

Une fois la passerelle traversée, il existe deux itinéraires possibles : un partant sur la droite et l’autre passant par le refuge Jean Collet. Le second est plus long mais a l’avantage de pouvoir effectuer une boucle. Nous préférons emprunter l’itinéraire passant par le refuge car le paysage vaut le détour.

Le chemin va s’élever à flan de montagne et à découvert. La montée est assez soutenue mais la vue en vaut l’effort. Vous ne tarderez pas à atteindre le fameux refuge, une belle occasion pour reprendre des forces.

Du refuge Jean Collet au Lac Blanc

A ce niveau là, il existe deux chemins parallèles. Dans notre cas, on vous conseille celui d’en bas. C’est un superbe petit chemin entre dénivelé plat et faux plat sur environ 1 km. Vous pouvez apercevoir sur votre droite, en contre bas, la passerelle du Mousset mais aussi une vue sur le Grésivaudan et la Chartreuse en fond d’horizon.

Au bout de ce long petit chemin, il faudra attaquer la dernière grosse montée pour arriver sur le fameux plateau du Lac Blanc. Pas grand chose à dire sur cette portion sauf de faire attention aux névés de neige si vous y êtes à la fin du printemps.

Ca y est, après ce dernier effort, vous arrivez enfin face à ce magnifique lac.

Le cadre est somptueux quelque soit la saison (voici des photos prises à un mois d’écart par exemple).

Chemin du retour

Deux possibilités s’offrent à vous pour rejoindre le point de départ de cette randonnée. La première est de prendre exactement le même chemin qu’à l’aller, en passant par le refuge Jean Collet. A savoir que cette solution rajoutera également de la distance. Cependant, comme nous apprécions les randonnées formant une boucle nous optons pour le second itinéraire.

Il suffit de repartir sur vos pas et une fois arrivé au niveau du “pierrier”, il faut prendre le chemin descendant à gauche. Pour rappel, ce chemin peut aussi être emprunté pour la montée. La descente se fait tranquillement, en zigzaguant dans le pierrier, et on retrouve en contrebas la fameuse passerelle du Mousset empruntée à l’aller.
Au niveau de la passerelle, le chemin du retour est exactement le même que celui de l’aller. Il ne vous reste plus qu’à rejoindre le sous-bois et de revenir sur vos pas.

 

Une belle randonnée qui on espère vous plaira ! Comme d’habitude, pensez bien à toujours vous renseigner sur les conditions météo du moment pour ne pas vous retrouver au milieu d’un orage au cœur de Belledonne, ce serait dommage de passer à côté de ce beau lac de montagne !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *