Que faire en 3 jours dans l’Oisans

Une envie de 3 jours au grand air à la montagne ? Direction le massif de l’Oisans pour découvrir les joies de la nature alpine. Ce territoire idéalement situé entre l’Isère et les Hautes-Alpes regorge d’activités été comme hiver. Si l’Oisans est porté par les locomotives que sont l’Alpe d’Huez et Les 2 Alpes avec leurs domaines skiables, il n’est pas en manque le restant de l’année et nous allons vous le prouver. Pour tout vous dire, de l’Oisans, nous connaissions les stations de l’Alpe et de Vaujany, les grands cols mythiques du Tour de France, La Meije, quelques événements majeurs tels que la Mégavalanche et le festival de comédie de l’Alpe d’Huez ainsi que certains lacs (Lauvitel, du Pontet, lac blanc…) mais certainement pas la vallée du Vénéon et c’est un tort car elle vaut le détour. Problème résolu après notre week-end dans cette vallée qui nous a agréablement surpris.

Randonnée dans la vallée du Vénéon

C’est à pied que nous commençons notre découverte du Vénéon en prenant la direction du refuge de la Lavey au départ de Champhorent. Cette randonnée est accompagnée par Fabrice Morin, guide de moyenne montagne et spécialiste des plantes comestibles.

 

Un bonheur pour les curieux que nous sommes surtout quand il s’agit de découverte culinaire ! Tout au long de notre parcours, Fabrice nous montre les plantes comestibles qui bordent le sentier. Églantier (ou rosier sauvage), absinthe, chénopode bon-Henri, ombellifère sauront se faire reconnaître lors de nos prochaines randonnées où regarder nos simples pieds n’aura plus grand intérêt. Pour en revenir à la randonnée, nous logeons le sentier remontant le torrent de la Muandre, un cours d’eau à la couleur bleu glacier qu’un sirop saveur menthe glaciale ne saurait mieux imiter.

Alternant montée et descente, nous finissons au bout de 2h de marche et de dégustation au refuge de la Lavey pour y poser notre sac à dos pour la nuit.

Pour se remettre de nos émotions, nous dégustons bière, jus de fruits et sirops locaux avant d’apaiser notre esprit lors d’une initiation au taï-chi. Nous ne pouvions pas rêver mieux comme espace de découverte que la montagne qui nous entoure pour une connexion à la terre, élément de stabilité et d’ancrage dans le moment présent tout en écoutant la puissance de l’eau qui s’écoule, nous projetant dans le mouvement et le lâcher prise. Caroline Purkhardt nous accompagne dans cette méditation en mouvement par laquelle on assimile les éléments de la nature dans notre conscience. On s’y sent tellement bien que même des chamois curieux nous observent avec l’envie de nous rejoindre !

Après cette récupération sereine, nous regagnons le refuge de la Lavey pour y partager un repas élaboré avec des produits frais et bio. Bien évidemment on n’échappe pas à la fameuse soupe de refuge qui vaut le détour à la Lavey et nous avons même découvert l’ingrédient mystère du soir qui était le pois cassé ; Michael a même mangé toute sa soupe alors qu’il n’y avait ni fromage ni saucisson dedans !

Du rafting sur le Vénéon au repas traditionnel de l’Oisans

Après une bonne nuit au refuge de la Lavey, nous regagnons Champhorent et plus particulièrement le site de Vénéon Eaux Vives pour une sortie en rafting.

Après avoir enfilé notre tenue de combat en néoprène et reçu quelques explications de la part de notre moniteur Benoît, il est temps de se jeter à l’eau. Notre embarcation à flot, nous dévalons le Vénéon entre éclats de rire et coups de rame, le tout sous les indications de Benoît.

Comme si nous n’étions pas assez mouillés, notre chef d’orchestre décide de nous jeter à l’eau en reproduisant un exercice de secours lorsque nous tombons du bateau. Pour ceux qui veulent du rabe, une session Tahiti Douche est prévue sous la cascade de la Muzelle : sensation forte assurée ! Une fois la rive regagnée et nos corps séchés, nos estomacs ne sont pas restés au fond du Vénéon et nous rappellent bien qu’il est l’heure de déjeuner. Nous profitons d’être en Oisans pour découvrir une des spécialités de la région : les traditionnels farcis et pour les déguster le gîte des Arias au hameau du pré-clôt est l’endroit idéal.

Arrivés sur place, nous sommes servis comme des rois et nous confirmons que ces farcis Uissannais composés de pain rassis et de poireaux  sont excellents. A noter que ce plat est servi uniquement le week-end en alternance avec une autre spécialité de la vallée : les crozets à base de pomme de terre. Un conseil : dépêchez-vous de réserver dans ce gîte montagnard car les places sont chères.

Initiation escalade et visite de la Bérarde au coeur de l’Oisans

Une fois requinqué par ce plat familial, nous prenons un peu de hauteur sur un site d’escalade pour s’initier à cette pratique.

Ce site d’apprentissage est situé sur la route menant à la Bérarde et permet d’apprendre les bases de l’escalade surtout quand c’est Damien qui est aux mousquetons.

 

Damien Ruggeri saura vous accompagner dans vos sorties escalade, via ferrata ou canyoning avec sa grande expertise dans ce domaine et le tout avec le sourire.

Stoppé dans notre élan par la pluie, nous en profitons pour visiter le village de la Bérarde, haut lieu de l’alpinisme tout comme sa voisine Saint-Christophe en Oisans qui recueille la micro-brasserie La Mariolle. Tenue par une Vosgienne dont le dynamisme se reflète à la fois dans le nom de sa brasserie que dans le caractère de ses bières, c’est sans trop nous forcer que nous repartons avec un carton de blondes et d’ambrées sous le bras !

Après cette dégustation à l’abri de l’orage, nous posons nos valises dans le château de la Muzelle. Cette bâtisse facilement reconnaissable avec ces volets rouges est un havre de paix aux portes du parc national des Ecrins. Avant de tester la literie de l’hôtel nous passons les pieds sous la table du restaurant afin de déguster la cuisine proposée par le chef et son équipe. Élaborée à partir des légumes du jardin, les plats se veulent traditionnels et familiaux.

Initiation Land art et visite de Venosc

Nous reprenons notre chemin le lendemain en compagnie de Florence Turc pour une initiation au Land Art, un art éphémère qui s’inspire avant tout de l’environnement qui nous entoure.

Nous connaissons généralement cet art sous forme d’œuvres constituées de sable ou de glace mais sa forme la plus courante reste les éléments qui se trouvent sous nos pieds comme des feuilles, des cailloux, des branches, de la mousse… Des morceaux que la nature nous met à disposition pour laisser libre court à notre imagination de créer, construire, laisser notre trace aux abords d’un chemin pour retrouver notre âme d’enfant le temps d’un moment suspendu au cœur de la nature.

Moment suspendu que nous devions poursuivre dans les airs avec un vol en parapente au départ des 2 Alpes mais la météo capricieuse et incertaine en a décidé autrement. Ce n’est qu’une simple excuse pour une prochaine visite en Oisans 🙂

Notre séjour se termine dans le pittoresque village de Venosc à la rencontre des artisans que l’on retrouve dans la célèbre route des savoirs-faire de l’Oisans.

Dans ce village, nous faisons la connaissance d’un couple qui a ouvert leur restaurant peu de temps avant la crise sanitaire et qui mérite d’être connu car leur cuisine est savoureuse et moderne. Produit frais, de saison et si possible locaux sont au rendez-vous pour partager un agréable moment, autour d’une bonne table, accompagné toujours d’un bon verre de vin. Le cours de la vie porte à merveille son nom et c’est repu de gastronomie locale et de paysages somptueux que nous regagnons la capitale des Alpes avec la promesse de revenir très vite sur les terres de l’Oisans.

Conseils pratiques et liens

Quelles activités dans la vallée du Vénéon?

  • De la randonnée et de l’alpinisme. L’Oisans et plus particulièrement la vallée de la Bérarde reste une référence en la matière. On peut les considérer comme le berceau de l’alpinisme.
  • Randonnée et découverte de la flore comestible avec Fabrice Morin du bureau des guides : 06 33 66 73 42.
  • Du Tai Chi en pleine nature ou en stage.
  • Du rafting ou de l’hydrospeed avec Vénéon Eaux Vives. De l’initiation au parcours plus sportif il y en aura pour tous les goûts.
  • De l’escalade ou de la Via Ferrata, Damien Ruggeri, saura vous proposer la sortie sur mesure.
  • Du land art avec Florence Turc.
  • Du parapente (même si le temps n’était pas avec nous !) depuis Les 2 Alpes avec Xavier Dauboin.

Où manger en Oisans ?

  • Profiter d’une magnifique randonnée jusqu’au refuge de la Lavey pour manger des produits frais et locaux.
  • Au gîte des Arias pour déguster les traditionnels farcis de l’Oisans. Servis uniquement le week end et sur réservation.
  • Manger (et dormir) au chateau de la Muzelle.
  • Le nouveau restaurant Le cours de la Vie, ouvert au coeur de Venosc et proposant des plats locaux, de qualité et tenu par un couple passionné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *