Comment réagir face à un Patou?

L’été est là (même si la météo se joue de nous) et les randonnées se font de plus en plus nombreuses. Mais l’été, c’est aussi la période où l’on croise le plus de troupeaux de moutons ou de chèvres et qui dit troupeaux, dit chien de protection. Ils sont là pour défendre les bêtes face au prédateur tel que le loup, le lynx ou l’ours selon les régions.

A la base, le patou, signifiant en vieux français le berger, désigne une race particulière de chien. Mais aujourd’hui, le terme patou est souvent utilisé pour désigner tous les chiens de protection des troupeaux. Leur gabarit et leur aboiement hors norme en font des chiens qui font de suite peur et pour lesquels, un petit détour de quelques centaines de mètres ne sera pas de refus. Et on est prêt à parier que vous l’avez déjà fait, que ce soit en rando, VTT, trail ou un autre sport outdoor. Ces chiens ne donnent pas tellement envie de se faire caresser !

Sa mission, s’il l’accepte

Le chien de protection ou patou doit évaluer la menace. Et pour lui, vous pouvez être une menace. Son but étant de protéger les troupeaux, il a pour objectif de faire fuir tout malotru qui voudrait du mal à ses copains.
Vous l’aurez compris, ce n’est pas un chien de compagnie ordinaire. Il est plutôt une pièce maitresse dans le travail du berger car il est dressé depuis son plus jeune âge contre les prédateurs qui voudraient s’en prendre au troupeau. Mais son rôle est avant tout de dissuader l’intrus par des aboiements, qui dans la plupart des cas, pourront prévenir le berger.

On ne va pas se le cacher, quand vous en croisez un et qu’il commence a aboyer, l’effet de dissuasion est plutôt efficace.

 

Les bons reflexes face à un Patou

Vous l’aurez compris, il y a des choses à ne pas faire et d’autres à faire:

  • Ne JAMAIS tenter de caresser un patou… Ce n’est pas un caniche !
  • Ne JAMAIS le regarder dans les yeux
  • Ne JAMAIS tenter de nourrir ou caresser un animal du troupeau. Sinon vous servirez de nourriture pour le patou.
  • C’est compliqué a dire, mais ne JAMAIS courir, même s’il vient vers vous. Faire des gestes lents et non violents. Lui parler doucement et gentiment comme si vous parliez à un tout petit chien. Il faut lui faire comprendre que vous êtes un humain et que vous n’êtes pas la pour faire un méchoui.
  • Ne pas tenter de lui lancer des choses dessus pour se défendre ou le repousser. Il ne vous ramènera pas le baton, mais partira peut être avec votre bras.
  • Essayer de contourner au maximum le troupeau.
  • Si le chien vient au contact, gardez votre sang froid, ne paniquez pas et laissez le vous sentir et reconnaitre que vous êtes un humain et non un prédateur. Il tentera surement de vous éloigner du troupeau alors faite le très calmement en vous laissant accompagner par le « videur ». Une fois assez loin ce dernier reprendra le chemin vers son troupeau. Ne tourner pas le dos au chien.

Il faut vraiment faire attention, il y a bien assez d’attaques chaque année… et ce type de chien fait uniquement son travail.

Un dernier point et pas des moindres, et on sait que cela fait beaucoup de « bruit » que ce soit en montagne ou sur les réseaux sociaux, éviter de partir en randonnée avec votre chien quand vous passez sur un terrain avec des patous… Autant vous serez reconnus comme un humain, autant votre chien sera vu comme une menace même si ce dernier est très gentil.

C’est un article assez court mais l’idée est surtout de vous présenter les gestes à suivre. Il faut également savoir qu’il y a patou et patou… Un patou bien dressé causera peu de problèmes et c’est le cas dans 90% des cas. Aujourd’hui, c’est justement les patous malveillants qui posent le plus de problème et relancent chaque année cette grande problématique.  Le mieux restera donc  de ne pas trop se poser de questions et d’essayer de s’écarter au maximum des troupeaux, afin d’éviter de tomber sur le patou furieux du coin…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.