Les dolomites: autour d’Auronzo

Ca y est, c’est la dernière partie de notre voyage: la région autour d’Auronzo. Cette partie de voyage nous permet de clore la boucle que nous avions prévu. N’hésitez pas à parcourir nos deux premiers articles sur les dolomites : autour de Bolzano et autour de Cortina d’Ampezzo !

Lac Misurina et lac d’Auronzo

Auronzo signe pour nous l’arrivée aux mythiques Tre Cime di Lavaredo, mais avant de partir à leurs conquêtes, nous découvrons d’autres points de vue incontournables des Dolomites: le lac Misurina et le lac Santa Caterina d’Auronzo.

Deux jolies petits lacs nichés au coeur des montagnes. L’arrivée au Lac Misurina se fait sous un soleil caché et la pluie fait rapidement son apparition vers midi. Ca tombe bien c’est l’heure de manger et d’aller se mettre à l’abri. Le rayon de soleil de la journée apparaît au milieu de notre assiette : une pizza ! Nous la dégustons en bonne compagnie avec Xavier et Caroline, qui nous ont rejoint plus tôt dans la journée, au lac Misurina. 

L’après-midi se déroule sous la pluie et l’adage “après la pluie, le beau temps” tient toutes ses promesses et un jolie arc-en-ciel se reflétant dans le lac d’Auronzo apparaît devant nous sur la fin de journée. Nous regagnons notre tente au camping d’Auronzo en rêvant déjà à la nuit prochaine au coeur des Tre Cime. 

Lago di Landro

Le lendemain, nous quittons le camping et Auronzo en début de matinée et nous remontons un peu plus haut dans la vallée, à la découverte du lago di Landro. D’abord bien caché dans la brume, il mettra bien 1 à 2h avant de se dévoiler et de faire son apparition en même temps que le soleil.

 

Nous retrouvons Xavier et Caroline et leur van, dans lequel nous dégustons une raclette !! Il faut bien prendre des forces avant de partir à la prise des Tre Cime qui nous attendent en fin d’après-midi. 

Après ce bon repas, nous préparons les sacs à dos et s’apprêtons à rejoindre les Tre Cime. Direction le parking où nous faisons qu’une seule voiture avec Xavier et Caroline pour économiser une place car l’accès au parking privé est payant (30 euros par voiture).  

Tre Cime di Lavaredo

Première journée: randonnée direction le refuge Locatelli

Nous débutons la randonnée vers 17h en prenant la direction du refuge Auronzo. Le début de la balade est simple car le terrain est plat jusqu’au refuge, nous passons une petite chapelle et arrivons quelques minutes et quelques photos plus tard au refugio di Lavaredo. Même a cette heure un peu tardive en montagne, nous croisons beaucoup de monde.

Nous poursuivons la randonnée vers le refuge Locatelli et décidons, sans le vouloir, d’arpenter le sentier plus technique, qui se trouve au-dessus du chemin 4×4 plus praticable et donc plus fréquenté. La vue qu’il nous offre nous fait rapidement oublié les passages en pierrier et nous arrivons au célèbre refuge Locatelli, qui se situe juste en face des Tre Cime en moins d’une heure. Le point de vue à partir du refuge est juste magnifique, les Tre Cime nous font face sur un fond de ciel bleu ! De l’autre côté du refuge, quelques lacs apparaissent et ont également droit à leurs photos même si ce ne sont pas eux les stars de la journée. Du refuge, nous prenons encore un peu de hauteur pour rejoindre des petites surprises, qui ne sont autres que des petites grottes creusées dans la montagne (grottes de Sasso di Sesto). Nous profitons de ce spot original pour découvrir une nouvelle vision des Tre Cime et découvrons avec surprises que certains randonneurs ont déjà planté leur tente dans ces petites grottes.

Il commence à se faire tard et nous décidons de redescendre jusqu’au refuge, après des dizaines de photos dans l’appareil. Notre seconde mission se résume dorénavant à trouver un emplacement pour le campement du soir.  

Après quelques minutes à savoir si l’emplacement choisi est plus ou moins plat, si nous ne serons pas dérangés par les tentes voisines, si l’angle de vue pour les photos est bon… nous nous installons enfin et montons la tente avant de profiter pleinement du paysage.

Paysage que nous admirons autour d’une bonne bière italienne bien sûr ! Le soleil commence à disparaître tout doucement et pendant que Michael crépite à tout va et ne perd pas une miette du coucher du soleil, Coralie en profite pour préparer le dîner du soir avec au menu : purée aligot et pâtes poulet/courgettes avec en dessert un petit crumble pomme-banane. Les repas lyophilisés Voyager font réellement voyager nos papilles et nous permettent de sortir un peu des pizzas 🙂

Nous dégustons notre repas de campeur dans cet incroyable décor et attendons avec impatience l’arrivée des étoiles. La chance est avec nous car la journée a été ensoleillée, ainsi le ciel est découvert et aucun nuage pointe à l’horizon. Nous profitons à fond de l’instant présent et savourons la chance que nous avons de bivouaquer et d’admirer ce ciel étoilé dans un cadre magique.

Des étoiles plein les yeux, nous regagnons notre tente pour fermer nos paupières pendant quelques heures avant de les ouvrir de nouveau le lendemain matin face au lever du soleil.

Deuxième journée: direction un coin magique de Tre Cime

Les couleurs chaudes du soleil commencent à se faire sentir et réchauffent progressivement les cimes des montagnes et les faces des Tre Cime.

Suite à ce spectacle merveilleux, nous replions la tente et fermons les sacs à dos pour reprendre la boucle des Tre Cime. Nous finissons le tour de 11km tranquillement avant de croiser les premiers randonneurs de la journée et arrivons à la voiture. Cet arrêt au stand, nous permet juste de refaire le plein d’eau car nous repartons quelques minutes plus tard pour découvrir un autre point de vue du site des Tre Cime. Cette fois-ci, nous ne partons pas sur le sentier touristique qui commence à être fortement emprunté en ce mercredi matin, mais prenons la direction à l’opposé des Tre Cime jusqu’à atteindre un jolie point de vue face à d’impressionnantes montagnes. 

Quelques clichés plus tard, nous nous installons pour pique niquer et l’air des montagnes nous montant à la tête, Michael et Xavier se lancèrent dans la construction d’un tas de cailloux en forme de toilettes. Quand on dit que les grands enfants existent, ils en sont la preuve. Après cette pause récréative, nous redescendons jusqu’à la voiture et terminons cet aller-retour post Tre-Cime de 4km pour 230m de dénivelé+. 

La descente en voiture se fait tranquillement et nous laissons nos amis Xavier et Caroline voguer vers un autre horizon que le nôtre et nous prenons la route de la charmante ville de Valdora di Mezzo, pas loin du site de biathlon d’Antholz. 

Lago di Braies

Pour ces deux dernières nuits, nous avons troqué notre tente pour un logement plus insolite et confortable: un pod. Une fois installé dans notre charmante cabane, nous décidons d’aller visiter la ville de Brunico pour terminer cette jolie journée sous le soleil. 

Le réveil du lendemain matin sonne une énième fois aux aurores pour notre dernier jour dans les Dolomites. Le dernier lac de notre séjour se nomme : lago di Braies et n’est autre le lac le plus visité des Dolomites. D’une part, grâce à sa facilité d’accès, car le lac est accessible en voiture et de nombreux parking sont à disposition des touristes pour garer leurs voitures et d’autre part, car il est tout simplement magnifique. En effet, ce lac est niché au coeur des montagnes et sa couleur bleu avec ses jolies barques en bois en fait une carte postale typique du paysage alpin. Lorsque nous arrivons au bord du lac, nous rencontrons déjà de nombreux photographes matinaux ainsi que des admirateurs de la première heure.

Plan de Corones

Nous profitons de ce dernier lever de soleil dans les Dolomites, main dans la main, les yeux dans le bleu du lac et le regard porté vers les sommets des montagnes. On laisse ce magnifique lac derrière nous et prenons la direction de Brunico et plus particulièrement du Plan de Corones. Pour accéder à ce plateau perché à 2 275m d’altitude, nous prenons les télécabines de Kronplatz (19€/pers AR) et instant culture du voyage:  découvrir le MMM (Messner Mountain Museum).

Le musée est original, de part son architecture à la fois urbaine et se fondant dans le paysage alpin et d’autre part, par l’histoire qu’il relate. Ce musée est dédié à l’alpinisme dont Reinhold Messner en fut l’un des protagonistes (le premier homme à avoir gravi l’Everest sans assistance respiratoire). Compter 10€/pers pour visiter ce musée hors du commun et se rendre compte que l’humain est capable de grandes choses extraordinaires. 

Nous nous baladons sur ce plateau où un autre musée est présent, Lumen (musée de la photographie de montagne). On y croise également une imposante cloche au centre d’une plaque d’observation des sommets alentours, une gigantesque balançoire et j’en passe. Nous redescendons en télécabine sur Brunico et allons chercher le dessert de notre journée : des gelatos 🙂 

Si vous êtes sur Brunico, nous vous conseillons les deliciozo gelato de Marlu (Pasticceria Gelateria Marlu) où pour 3,50€ vous avez le plaisir de déguster 3 grosses boules de crème glacée italienne. Les goûts stracciatella et pistache encore dans la bouche, nous profitons d’être dans la ville pour faire les cadeaux souvenirs pour la famille. Pasta, speck, pesto repartiront dans nos valises pour le bonheur de nos papilles. 

Nous regagnons notre pod et profitons de notre dernière soirée en Italie pour se détendre au hammam et au sauna du camping.

Dernier apéro et dernier repas savouré, nous passons notre dernière nuit dans les Dolomites et allons nous coucher un peu nostalgiques car la fin des vacances approche. 

Nous quittons les Dolomites sous un dernier gros orage et la pluie nous accompagnera jusqu’à la frontière française où nous retrouvons le soleil. Les Dolomites nous en aurons mis plein les mirettes et c’est avec de nombreux souvenirs, rires, kilomètres à pieds et en voiture, pizzas, spritz, photos, paysages, découvertes et plein d’amour que nous retrouvons notre chez nous avant de repartir à la découverte de nouvelles terres.

Nous espérons que cette série d’articles vous auront donné envie de partir à la découverte de ce magnifique coin d’Europe, et n’hésitez pas à nous écrire sur les différents réseaux sociaux ou directement en commentaire si vous avez des questions.

2 thoughts on “Les dolomites: autour d’Auronzo

  1. Bonjour, avec des amis nous aimerions nous rendre une dizaine de jours dans les dolomites et nous aimerions savoir à quelle période de l’année vous êtes partis car nous avons peur de nous prendre la pluie en août. De plus, nous aimerions savoir quel type de vetement vous avait pris car le climat et la température semblent très variés en fonction des régions.
    cordialement,
    Louisa

    1. Hello,

      Nous c’était dernière semaine d’aout et première de septembre. Pour résumer on a eu tous les temps : pluie presque tous les jours sous forme d’orage de 1h. Soleil et chaleur. Froid. Nous avons dormis à Tre Cime par exemple, il a du faire dans les 10 degrés la nuit, et la semaine d’après il y avait 5 cm de neige au même endroit.
      On conseil donc de partir avec un peu de tout car le temps (avec le relief) et souvent incertain 😉

      Coralie et Michael

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *