Que faire sur un week-end dans l’Ouest du Vercors côté Coulmes

Que faire sur un week-end dans l’Ouest du Vercors côté Coulmes

Le Vercors et moi, c’est une grande histoire d’amour ! Habitant du côté grenoblois, je passe la plupart de mon temps dans l’est du Vercors depuis toujours :). Lans-en-Vercors, Villard-de-Lans, Méaudre, mais ce week-end, je suis parti découvrir pour un week-end nature dans le Vercors, l’ouest de ce massif, de Choranche aux Coulmes ! Entre nature, gastronomie et routes spectaculaires, il y a de quoi faire !


Cette région nature du Vercors (Pont-en-Royans, Choranche, Rencurel…) se situe entre 45 et 1 h de route de Valence, 1h45 de Lyon, et moins d’une heure de Grenoble.

Très facilement accessible jusqu’à ses grandes villes en train depuis toute la France, il faudra à partir de là généralement prendre une voiture, van ou une moto pour s’y rendre! Pour les plus motivés, c’est une région parfaite pour du vélo et de l’itinérance 😉


Parcourir l’une des routes vertigineuses du Vercors

Le Vercors, qui possède de nombreuses gorges, regroupe plusieurs routes dites vertigineuses car tracées à flanc de falaise ! Il y en a 7 que l’on peut caractériser ainsi : Route des Écouges, Petits Goulets, Gorges du Nan, route du col de Rousset, route de Combe Laval, route de Presles et les Gorges de la Bourne ! Lors de mon passage, deux étaient en travaux, donc inaccessibles, dont la plus connue : les Gorges de la Bourne reliant Villard-de-Lans à l’ouest du Vercors : Choranche puis Pont-en-Royans. Je suis donc parti à l’attaque des Gorges du Nan ! Située près de Saint-Gervais, reliant Malleval-en-Vercors et Cognin-les-Gorges, la route domine les Gorges du Nan ! La route est si étroite qu’il est presque impossible de se croiser, donc faites très attention, notamment dans les virages. Pour les personnes craignant le vertige, accrochez-vous !

La seule question qui vient au moment de découvrir ce genre de route est : “Comment ils ont fait à l’époque ?” C’est impressionnant, alors si vous passez dans le Vercors, prenez le temps de partir à l’assaut d’une route similaire, à vélo, en voiture ou en moto !

Découvrir et manger à Malleval-en-Vercors

Haut lieu de la résistance durant la Seconde Guerre mondiale, ce petit village de 70 habitants se situe juste avant les Gorges du Nan ! C’est ici que, durant la nuit du 28-29 janvier 1944, 45 maquisards furent fusillés et 10 déportés, mais également que le village fut presque entièrement brûlé !

Aujourd’hui, c’est un petit village très prisé des randonneurs et cyclistes grâce à sa nature et ses départs de randonnées ! Si vous cherchez un lieu pour manger ou dormir, direction l’auberge des Galopins ! La cuisine maison et locale y est à tomber ! Attention, la partie restauration n’est ouverte que le week end 😉
Pour l’anecdote, c’est dans cette auberge qu’il y a quelques mois, Artus et ses équipes ont logé pour une partie du tournage de “Un p’tit truc en plus” !

Une randonnée bivouac au cœur de l’ENS des Écouges dans le Vercors

Avant toute chose, qu’est ce qu’un ENS?

Un ENS est un Espace Naturel Sensible ! Il existe à ce jour 128 ENS en Isère. Cela peut être aussi bien des forêts, des étangs, des lacs de montagnes… Les Espaces Naturels Sensibles ont pour but la conservation de la diversité naturelle locale liée à l’altitude, la faune, la flore ou la nature des sols. 

Direction Fessole !

Randonner au cœur de l’ENS des Ecouges dans le Vercors est une expérience toute particulière ! Ici plusieurs sentiers thématiques sont présents mais également des points de vue vertigineux ! Pour ma part je suis parti sur la boucle en direction de Fessole depuis le Pont Chabert ! Il faut compter environ 19 km et 1000m de dénivelé et pour en profiter au maximum j’ai opté pour un bivouac !
Pour l’occasion je me suis renseigné auprès de l’Office de Tourisme Saint-Marcellin Vercors Isère mais surtout des écogardes sur la faisabilité du projet car étant un espace naturel protégé, je voulais être sûr de pouvoir. La randonnée bien que longue ne présente aucune difficulté technique, et vous emmène entre bois et prairie découvrir ce lieu baigné de nature !

Depuis le pont Chabert la première étape consiste à rejoindre la ferme du Rivet. Plusieurs possibilités, tirer tout droit par le chemin 4×4 jusqu’à la ferme et la prairie ou prendre les différents petits sentiers thématiques ! C’est ce que j’ai fait 😉
La boucle de “la Chartreuse”, pour ensuite la Scie et encore la Fougère ! Cela permet de vraiment s’imprégner de l’environnement, mais surtout favoriser les chances de croiser la faune et flore locale.

Après environ 1h30 de marche, la prairie et la ferme du Rivet se présentent sur le chemin. Le cadre est magique : des falaises dominent les lieux mais surtout une petite chapelle attend votre venue ainsi qu’un superbe belvédère sur toute la vallée : Saint-Marcellin, Tullins, Vinay se présentent devant cette vue avec les Chambaran, mais surtout l’Isère coupant ce paysage à perte de vue ! L’occasion d’une belle petite pause pour profiter de la vue ;).

Pour rejoindre ensuite Fessole (le lieu du bivouac), il faut compter encore environ 1h15 de marche. La distance n’est pas longue, mais le dénivelé se trouve principalement sur cette section.

Le bivouac à Fessole

Le bivouac, comme dans presque toute la France, est souvent autorisé (mais il faut bien se renseigner car de plus en plus de lieux, suite à des débordements et du non-respect de la nature, deviennent interdits en pleine saison). Ce n’est pas du camping, il faut monter la tente uniquement entre 19h et 9h du matin, et comme je le dis souvent, moins elle est là, mieux c’est, afin d’éviter de déranger la faune et la flore locales. Qui plus est dans un ENS, c’est encore plus le cas. Mais bien sûr, le camping est interdit, l’idée est juste de dormir.

Fessole, composé d’une ferme au centre, regroupe une très grande prairie. Dans l’idée, je voulais monter ma tente près de la ferme, mais un couple était déjà sur place, je me suis donc écarté afin de leur laisser de la tranquillité, surtout que j’ai passé une bonne partie de la soirée, et surtout la matinée suivante, à faire des photos.

Pensez à prendre de l’eau, car il n’y a pas de source sur place, surtout en cas de forte chaleur.

Le cadre est magique et je vous conseille de monter au sommet de la prairie pour profiter des couchers et levers de soleil 😉

La redescente en direction du Pont Chabert

Cette randonnée peut se faire en aller-retour, ou bien avec une petite boucle. Dans tous les cas, à partir de la ferme du Rivet, le chemin sera identique. Mais comme à chaque fois en bivouac, les conditions d’un jour à l’autre sont différentes et redécouvrir les sentiers parcourus la veille sous un soleil parfait est toujours aussi magique ! Après environ 2h20 de marche, le parking se présente à vous !

Plusieurs choses : le réseau est très mauvais dans le secteur, pensez à prendre vos précautions, mais surtout une carte. De plus, la voiture et le parking étant assez camouflés, ne laissez rien dedans pour ne pas vous la faire casser. Il y a d’ailleurs plusieurs panneaux indiquant de faire attention ! Cela gâcherait l’expérience.

Visiter Choranche le temps d’un week-end

Choranche est une commune du Vercors, élue plus beau village de l’Isère en 2023, qui donne son nom à la fameuse grotte de Choranche ! Ancienne station thermale, le cadre y est exceptionnel ! Niché au cœur du cirque de Choranche où se situe la cascade de Moulin Marquis et ses 400m, dominé par les falaises de Presles, traversé par la Bourne, le charme est présent ! Point de départ de nombreuses randonnées ou activités sportives, c’est le spot idéal pour les amateurs d’outdoor ! Si les conditions sont au rendez-vous, il est possible d’apercevoir de nombreuses personnes sautant en Base Jump depuis les falaises ! En plus d’un lieu magique, c’est aussi le village aux bonnes adresses !

Manger à Choranche

Le Vercors et la région de Saint-Marcellin, en plus de ses paysages, est un lieu de gastronomie très connu. En passant par ses fromages (Bleu du Vercors-Sassenage AOP ou Saint-Marcellin IGP), ses ravioles, ses noix de Grenoble AOP, mais aussi un produit que l’on connaît moins : sa truite ! Alors si l’un de ces mets vous tente, direction l’hôtel-restaurant Le Jorjane ! Établissement familial proposant une cuisine maison, des produits locaux et surtout un accueil exceptionnel, le tout à des tarifs accessibles à tous ! Je vous recommande la truite ou l’entrecôte au bleu du Vercors <3

Visiter la Grotte de Choranche

La Grottes de Choranche est un incontournable de la région qu’il faut absolument faire ! Accessibles à tous, en visite guidée toute l’année, cette grotte offre une super idée de sortie en famille 😉 Les décors y sont féeriques, les jeux de lumière mettent en avant les différents bassins souterrains, stalactites et stalagmites ! Une connexion avec la nature incroyable en plongeant en son cœur ! Pensez à réserver car étant un haut lieu touristique et surtout un lieu unique, il peut y avoir beaucoup de monde !

À la découverte de la Cabane Café

Située juste avant la grotte de Choranche, la Cabane Café est un lieu unique ! Sur plus de 8000 m² de forêt, des petites cabanes, coins douillets, abris, pergolas et transats se cachent et n’attendent que vous pour en profiter ! À l’entrée se trouve une petite boutique proposant que des produits locaux : pâté, terrine, miel, saucisson, truite, fromage, pain, et bien sûr des boissons. Une fois le panier composé, c’est l’heure de s’installer où vous voulez dans ce coin de nature sous les falaises de Presles !

Dormir à Rencurel

Rencurel est l’un des villages centraux de cette partie du Vercors ! C’est une super étape pour un week-end grâce à son positionnement et son cadre ! C’est d’ailleurs dans ce petit village que j’ai passé ma dernière nuit au sein de l’hôtel-restaurant le Marronnier, et quel hôtel ! Piscine, sauna à bois, cuisine locale, balcon avec vue…

C’est un hôtel très connu et surtout très prisé des motards en itinérance (allemands, suisses, hollandais, belges). Le soir de mon passage, nous n’étions que 6 Français sur l’ensemble des personnes présentes 😉

J’espère que cet article vous aura donné envie de partir à la découverte de cette partie du Vercors très nature, de tenter un bivouac ou une randonnée au sein de l’ENS des Écouges, et surtout de partir à l’aventure !

Conseils pratiques et liens

Où Dormir dans l’Ouest du Vercors côté Coulmes?

Ma sélection de bonnes adresses pour dormir :

Où Manger dans l’Ouest du Vercors côté Coulmes?

Ma sélection de bonnes adresses pour manger :

Quelles activités pratiquer l’Ouest du Vercors côté Coulmes?

Petite sélection testé pour s’occuper ce coin du Vercors:

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter l’Office de Tourisme Saint-Marcellin Vercors Isère https://tourisme.saintmarcellin-vercors-isere.fr/

Séjour organisé en partenariat avec l’Office de Tourisme Saint-Marcellin Vercors Isère

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *