Le filtre GND ou filtre dégradé gris

Depuis quelques années la démocratisation de la photo reflex ou hybride se fait sentir. De plus en plus de personnes s’équipent de ce genre d’appareil photo. Les prix étant assez abordables et la qualité des “bas de gamme” ayant considérablement évoluée, cela en fait un compagnon idéal à toutes les personnes intéressées par la photo.
Aujourd’hui nous vous proposons une présentation des filtres dit filtre GND (Gratudated Neutral Density ou filtre dégradé gris neutre en français) qui viendra très rapidement accompagner votre reflex. C’est pour la plupart des photographes professionnels, et particulièrement pour la photographie de paysage, le filtre indispensable à posséder et on va vous expliquer pourquoi.

Le filtre dégradé gris neutre – à quoi ça sert ?

Commençons tout simplement par la base : qu’est ce que le filtre GND ? Si vous débutez en photo, vous ne connaissez peut être pas ce qu’est un filtre gris neutre simple (ND). Il s’agit d’un filtre totalement opaque avec une opacité différente selon le filtre : ND2, ND4 , ND8…
Dans notre cas, le filtre GND fait à peu près la même chose, mais cette fois-ci avec un dégradé !

Voici deux exemples, à gauche, un filtre ND8, et à droite un filtre gradué GND16. Comme on peut le voir le filtre ND standard est totalement uni et le dégradé est comme son nom l’indique dégradé. Mais à quoi cela peut servir en pratique?

Les avantages de ce genre de filtre

Aujourd’hui, même si les réflexes ou hybrides ont considérablement évolués, ils ne sont toujours pas aussi performant que l’œil humain. En paysage, notamment, quand vous prenez une photo avec un ciel assez lumineux (ce qui arrive souvent), vous devez faire un choix sur la mise au point et surtout la luminosité lors de la prise de vue. Est ce que je vais éclaircir le premier plan et donc “cramer” le ciel, ou “régler” le ciel est donc rendre très sombre mon premier plan sans avoir forcément la possibilité de le récupérer en post production surtout si vous ne photographier pas en raw ? C’est la qu’intervient ce genre de filtre dégradé. Avec les filtres GND, vous pouvez alors assombrir le ciel (ou une autre zone) tout en ayant régler sur la zone que vous souhaitez.

Voici deux exemples de photo avec et sans filtre et on peut bien se rendre compte de la différence. A gauche, le ciel est beaucoup plus clair et même trop exposé au niveau du soleil. A droite, le rendu est beaucoup plus équilibré.  Pour résumer, ce filtre permet de réduire l’écart de luminosité qui peut exister lors des prises de vues.

L’un des avantages des filtres carrés, selon nous, est la possibilité de l’utiliser sur plusieurs objectifs. On s’explique. Dans notre cas, nous avons principalement deux objectifs qui nous accompagnent en rando: un 24-105 f4 en diamètre 77 et un 17-28 f2.8 en diamètre 67. Si nous partions sur des filtres circulaires (qui existent aussi, mais on vous le déconseille), il nous faudrait deux filtres différents.

Avec ce genre de filtre, il suffit d’en avoir qu’un seul accompagné d’un pack d’adaptateurs (qui couvre souvent la plupart des tailles d’objectifs).
Dans notre cas nous avons ce pack de chez K&F très pratique sachant que le filtre vient également de chez eux.

Les inconvénients de ce genre de filtre

Comme la plupart des filtres, ce n’est pas toujours tout rose. Pour commencer, le plus gros inconvénient selon nous est le prix des filtres. Cela reste toujours un coût non négligeable. Dans le cas présent d’un filtre GND carré avec porte filtre on peut en trouver entre 50 et 300 euros sans problème. Tout en sachant que l’un ne va pas sans l’autre.

Un second point c’est la pratique. En effet, quelque soit le filtre utilisé, il faudra s’entrainer, tester, rater des clichés avant de connaitre les bons réglages en fonction des conditions. Mais si vous faites de la photo vous devez déjà le savoir: cela ne vient pas tout seul !

Comment choisir son filtre ND dégradé

La densité du filtre

Comme pour les filtres ND traditionnels, il existe différente types de densité dans les filtres GND. Cette densité va définir “l’opacité”. Elle est définie par un numéro : 2,4,8,16,…,1000. Par exemple avec un filtre ND2, vous devrez doubler le temps d’exposition par rapport à la non utilisation d’un filtre. Une photo prise en 1/80 devra alors être pris en 1/40. Pour un filtre ND4 c’est la même chose, mais cette fois-ci par 4.

C’est exactement le même fonctionnement avec un filtre GND, sauf que dans notre cas, il n’y a pas forcément besoin d’augmenter le temps d’exposition puisque l’application du filtre ne se fera que sur une partie de l’image, comme nous avons pu le voir plus tôt. Il faudra donc souvent s’équiper de un ou deux filtres GND pour couvrir plusieurs cas de luminosité.

Le type de transition

Maintenant que vous connaissez ce que signifie le chiffre, il faut savoir que dans les GND il existe plusieurs types de transition. Cela définie la graduation du filtre. Comme évoqué précédemment, un filtre GND n’est opaque, que sur une partie du filtre et transparente sur l’autre. La transition entre ces deux zones peut-être différente.

On parle ainsi de :

  • Les GND Soft offrent une transition très douce entre la zone opaque et la zone transparente. C’est ce type de filtre que l’on utilise généralement dans les situations où il n’y a pas de différence nette entre la zone claire et foncé. Par exemple dans le cas de paysages de montagne, de vallées, ou plus précisément quand la séparation entre la zone claire et la zone sombre n’est pas nette.
  • Les filtres GND Hard sont, comme son nom l’indique, définis par une transition nette et franche entre la zone opaque noire, et la zone transparente. Ils sont, comme vous pouvez l’imaginer, adaptés pour les paysages avec une transition franche: coucher de soleil en bord de mer par exemple.

Comment les utiliser

Pour utiliser ce genre de filtre, il faut tout d’abord fixer la bague d’adaptation sur l’objectif ou les objectifs. Dans notre cas, la bague d’adaptation de chez K&F se fixe comme n’importe quel autre filtre. En revanche, et nous trouvons que c’est très pratique, la bague d’adaptation permet une fois le filtre positionné dessus de tourner. Il est alors possible d’orienter la zone d’horizon ou plus précisément de placer au bon endroit la zone opaque sur le paysage.

Une fois la bague positionnée, il faut alors glisser le filtre pour le placer en position et surtout régler correctement sa position par rapport au paysage visé.

Qu’est ce que nous utilisons?

Nous avons aujourd’hui qu’un filtre GND : le GND16 de chez K&F. Nous nous retrouvons bien dans ce filtre pour notre utilisation. Nous avons également 3 filtres ND : un ND2, 16 et 1000 pour couvrir les autres cas d’utilisation.

Si vous souhaitez vous équiper, nous avons pu obtenir 5% de réduction avec le code 01FRKF5 chez K&F. Ce n’est pas forcément beaucoup, mais c’est déjà ça :).

N’hésitez pas à nous faire vos retours ou partager votre avis !

Liens utiles:

Filtre ND16
Adaptateur Filtre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *